Korpa

“Laisse, je vais le faire pour toi.” Semble familier?

Il est nécessaire d’aider l’enfant, mais il ne faut pas exagérer. Les parents font de plus en plus le travail à la place de l’enfant. Pour que l’enfant ne fasse pas trop d’effort, qu’il ne lui arrive pas d’accident, pour lui montrer de l’amour, pour lui plaire … Ou alors les parentssont pressés, et n’ont pas le temps d’attendre que l’enfant mette ses habits : ils leur mettent leurs boutons, leurs chaussettes, leurs collants, leur attachent les lacets, etc. , même si les enfants eux-mêmes montrent déjà depuis longtemps un intérêt à faire ces choses tout seuls. Les enfants ne vont pas à pied à la crèche parce que l’enfant marche lentement ou  veulent marcher sur le trottoir, donc ils sont poussés dans leur poussette, car c’est plus simple et rapide. Parfois, c’est les parents qui font, et parfois les grands-parents. Mais les grands-parents passent beaucoup moins de temps avec l’enfant par rapport aux parents, donc leur impact sur le développement des enfants est plus faible. Ce qui signifie que dans ce cas, les «problèmes» principaux sont les parents.

Amelie-v-vedruComment une aide excessive peut être nocive? Et pourquoi les parents le font? Peut-être pour protéger l’enfant? Ou pour lui plaire en créant une relation de dépendance, plus pour eux-mêmes que pour l’enfant. Ce n’est pas naturel, ni conforme à la biologie, et c’est interprété à tort comme de l’amour et du soin. Protéger un enfant est naturel, mais le surprotéger est mauvais. Par exemple, un enfant de huit mois se promène à quatre pattes et il arrive sur un obstacle bas, ou ne peut pas attraper un jouet. Certaines mamans ou grand-mères vont supprimer l’obstacle ou lui donner le jouet pour que «l’enfant ne se torture pas.” Il serait préférable d’aider un enfant à franchir les obstacles et atteindre tout seul son jouet favori. Lorsqu’il réussit ça, alors la prochaine fois ils peuvent lui faire un petit parcours avec deux, trois obstacles et de cette manière ils enseignent à l’enfant dès son plus jeune âge, ^à surmonter seul les obstacles. Avec des activités comme ça, il est nécessaire de commencer très tôt et constamment améliorer  leur conception, parce que les premières années de vie sont les plus importantes pour le développement du cerveau. Dans ce développement jouent un rôle important la génétique, l’alimentation (en particulier l’iode), l’environnement et le mouvement. Plus le mouvement est complexe, plus grandes sont les régions du cerveau activées, dont beaucoup sont, entre autres, responsables des capacités cognitives. Il est donc nécessaire de permettre à l’enfant le plus de mouvements possible, et en particulier les activités dans lesquelles il doit  réfléchir à la façon donc il doit  surmonter un obstacle et  résoudre un problème : est-ce qu’il doit passer par un côté ou un autre, est-ce qu’il doit se glisser sous la chaise ou la contourner. Le mouvement devient encore plus complexe lorsque l’enfant se met à marcher. A ce moment il commence à tourner, sauter, se déplaçant vers le haut et vers le bas, devant en permanence garder son équilibre. Avec des activités comme ça, il est nécessaire de commencer très tôt et constamment améliorer  leur conception, parce que les premières années de vie sont les plus importantes pour le développement du cerveau. Dans ce développement jouent un rôle important la génétique, l’alimentation (en particulier l’iode), l’environnement et le mouvement. Plus le mouvement est complexe, plus grandes sont les régions du cerveau activées, dont beaucoup sont, entre autres, responsables des capacités cognitives. Il est donc nécessaire de permettre à l’enfant le plus de mouvements possible, et en particulier les activités dans lesquelles il doit  réfléchir à la façon donc il doit  surmonter un obstacle et  résoudre un problème : est-ce qu’il doit passer par un côté ou un autre, est-ce qu’il doit se glisser sous la chaise ou la contourner. Le mouvement devient encore plus complexe lorsque l’enfant se met à marcher. A ce moment il commence à tourner, sauter, se déplaçant vers le haut et vers le bas, devant en permanence garder son équilibre.

Texte: Ranko Rajović

Photo: Andreja Breznik

POPULAR AMONGST PARENTS

CONTACT US